Sélectionnez un champ de recherche :  Sélectionnez un format : 

 
 
Retour à tous les posts du blog
 
 

Gemini Cricket : « Pour moi la musique, c’est des sensations »

Gemini Cricket répond à nos questions et nous en dit plus sur la musique et la vision qu’il en a. Vous trouverez aussi une sélection de titres !

Quel est le Genre musical principal de ta boutique ?
Quand tu entres dans une boutique : soit tu cherches quelque chose de précis, soit tu laisses la bonne surprise te tomber dessus. Je suis acheteur et passionné de disques et je me dis toujours que le disque qui va me combler, satisfaire le plus mes attentes, c’est celui que je trouverai peut-être demain, que je ne connais pas encore, que je ne cherche pas en fait...
Du coup, dans ma boutique, j’essaye d’offrir le plus grand choix possible de musiques, éloignées en apparence mais qui se rejoignent souvent.
Pour moi la musique, c’est des sensations.
Et à la limite, si je devais vraiment classer les disques, ça donnerait : musiques pour flotter, se poser, décoller, hocher la tête, bouger les jambes… plutôt qu’un classement par genre musical.
J’ai aussi une boutique au marché aux puces. Quand on me demande, j’essaye de comprendre quelles sensations la personne recherche. Une fois que je sais à peu près, je peux aussi bien lui proposer du jazz, de la musique traditionnelle, du rock … Les genres ne doivent pas être une barrière.
Donc dans ma boutique, je dirais qu’il y a un peu de tout : Jazz, Rock, Musique Antillaise, Musique africaine, Hip Hop, Musique classique etc. Des découvertes, des classiques et un peu de ‘collectors’ même si je n’aime pas ce à quoi renvoie ce terme. Des 33 tours et des 45 tours (format fétiche).

Je m’intéresse à pas mal de choses et j’essaye de proposer un peu de tout. Je fais partie d’une génération qui a grandi avec le Rap, le Hip Hop et qui a voulu comprendre à qui cette musique empruntait.




Quel est ton parcours et ton approche de la musique ?

Un parcours classique. Je me suis intéressé aux samples originaux, au jazz, à la soul, au funk. Puis j’ai commencé à chiner dans les brocantes et là, je me suis ouvert à quasiment tout ce qui est d'ici. A la soul, au funk enregistré en France (Variété y compris quand ça groovait , au rock 70’s progressif, psychédélique, au patrimoine en général, avec une grosse prédilection pour la musique antillaise, tellement riche, variée et infinie en termes de production. Mais également au Folk, qu’il soit occitan, breton, et pour peu qu’il prenne un peu la tangente!
Je vis et chine en France, alors je m’intéresse aux productions locales. A l’âge d’or du jazz et des machines à groove français, ainsi qu’à celles de gens venus vivre ou de passage en France (musique africaine, orientale), celle ramenée par les gens qui voyageaient beaucoup dans les années 70/80 et qui rapportaient des disques en souvenir (musique indienne, brésilienne …), aux catalogues financés par les services culturels comme les Field Recordings sur le label Ocora, lié à Radio France, les disques du Groupe de Recherches Musicales (GRM) aux choses plus expérimentales donc, à la musique classique aussi, au baroque notamment, etc.
Avec toujours cette attirance pour les disques que je découvre pour la première fois, les pochettes évocatrices, au visuel fort, naïf ou au graphisme maison, à la référence rudimentaire au dos, type JC001. Un pli que les chineurs connaissent.
En parallèle de cela, je me suis rendu compte que je vivais dans un pays qui dans les années 60 et 70, faisait beaucoup d’efforts en termes de présentation des disques. Quand dans d’autres pays, un 45 tours sortait sous pochette papier générique, ici, la version française sortait avec une pochette originale, classieuse, un bel artwork ou une photo inédite. De ce fait, pas mal des disques étrangers sortis en France à l'époque peuvent être recherchés par les amateurs de belles choses. Donc je propose aussi des disques pour ‘collectionneurs’ comme on dit. Ce n’est pas le registre qui me passionne le plus mais je sais apprécier un beau 45 tours français de soul, un 45 tours français du Velvet Underground ou des Stooges sorti uniquement ici.


Quel disque le plus cher proposes-tu ? A quel prix ?

Je suis content quand je trouve un disque qui va mettre un peu de beurre dans les épinards, même si ma démarche se situe ailleurs. Je suis plus à la recherche de la bonne surprise, du disque qui va me faire vibrer et qui en fera vibrer d'autres par ricochets.
Cela dit, voilà un disque cher que j’aurais bien gardé… mais bon : vendre ou garder, il faut parfois faire des choix. C’est beau, culte et musicalement, c’est fantastique.
The West Coast Pop Art Experimental Band - 699,95 euros

Quel disque de ton stock est selon toi le plus insolite ?

Un 45 tours de Georges Plonquitte et Tyro Dulice
Pas forcément le plus insolite mais symptomatique de la richesse discographique locale. J’aime beaucoup le morceau « Palé Palé a ou » de Georges Plonquitte, membre d’un des plus grands groupes guadeloupéens : Typical Combo. Un bel exemple de l’influence latine sur la musique antillaise et un aspect oublié du patrimoine musical français même si peu à peu, depuis 10 ans, le public montre un intérêt grandissant pour la musique caribéenne !

Quels sont tes 3 coups de cœur ?

Alfred Panou “Je suis un sauvage”
Un disque qui exprime bien une certaine époque.
1969 à Paris, la rencontre fortuite entre un acteur benino-togolais et le collectif de jazz américain Art Ensemble of Chicago, réunis le temps d’une journée par le label Saravah (La maison des audacieux - Brigitte Fontaine, Areski) : la diffusion de la musique brésilienne en France, c’est eux, en l'occurrence Pierre Barouh, son fondateur et tant d’autres bonnes choses encore …). C’est acide, drôle, nouveau, inspiré, universel …

L’exécuteur de Hong Kong
Avant de vendre des disques d’occasion, j’ai travaillé pour des petits labels distributeurs, très portés sur le Hip hop, français et US, les petits labels indépendants, les autoproductions. Chronowax d'abord, puis 2good, où on a sorti le premier album de ce groupe, “L’Executeur de Hong Kong’. L’alchimie y est parfaite entre les textes, drôles, touchants, pas sérieux mais qui en disent beaucoup et l'interprétation du rappeur, digne de l'âge d’or des meilleurs films français des 70’s, qu’il s’agisse de nanars ou de chefs d’oeuvre … et les beats magnifiques et quasi-visuels du producteur, soul et lunaires qui empruntent beaucoup au groove velours façonné en France dans les années 70 … et à l’absurde aussi.

Joe Harriott et John Mayer
Joe Harriott, grand saxophoniste de jazz anglais, né en Jamaïque, à la base de quelques uns des plus beaux disques de jazz anglais ( entre hard bop, modal et free) rencontre le violoniste indien John Mayer pour ce que l’on peut considérer comme l’album fondateur et référent en matière de mélange entre Jazz modal et musique classique indienne. Un disque magnifique, ici dans sa version originale française, très rare et très belle !

Le disque que tu ne voudras jamais vendre, et pourquoi?

Edan - Beauty and the Beat
Disons que cet album est particulier à plusieurs titres.
Déjà, c’est fabuleux : Edan rappe et produit entièrement l’album. C’est original, vivide (comme il dit lui même), épique. Remettre ce disque sur la platine, c’est à chaque fois ré-ouvrir un livre de contes, magnifiquement illustré. Et puis c’est l’ultime disque conçu par un type qui chine, tout est samplé, dans un registre qui à l’époque n’était pas habituel pour un producteur/rappeur, en l'occurrence le rock psychédélique, la soul psychédélique. Le genre de disques qui ouvre l’auditeur de rap à un continent nouveau. Ce n'est pas rien quand même ! Et puis c’est tellement bien, on est embarqué !

Encore un peu de musique pour finir (mixs réguliers et cuisine maison, anciennes productions et edits) ! C'est sur Soundcloud



Merci à Gemini Cricket pour son partage de connaissances et de passion de la musique !
 
 
 
 
 
salut ,

j'fouillerai bien ton catalogue antillais un c'est 4 , les formations de musiciens dechirent tout avec leurs cuivres et leur rythmes syncopé ( j'adore t'es obligé de bouger ! )
bonnes trouvailles
regis
 
 
 
Ajouter un commentaire :
Pour ajouter un commentaire, vous devez vous connecter sur votre compte CDandLP.com
 
 
 
 

RGPD et mise à jour CGU / FAQ

 

La plupart de mes disques proviennent de 2 collections privées

 

« Cela fait 30 ans que je travaille dans l’industrie du disque... »

 

Notre top 7 des choses à faire sur CDandLP

 

Vrai ou faux : toutes les idées reçues sur CDandLP !

 

« J’aime l’idée que quelque part dans le monde, quelqu’un aimera ma musique... »