Sélectionnez un champ de recherche :  Sélectionnez un format : 

 
 
Retour à tous les posts du blog
 
 

«...je n’ai pas pu refuser ça à David Bowie en personne !»

Le gérant de la boutique Tokyo Music, Ben, nous explique pourquoi il a choisi ce métier de vente de disques en ligne.

Parle nous de toi ? Quel est ton rôle dans ta boutique ?

Je m'appelle Ben, je suis originaire du Royaume-Uni, mais je vis au Japon depuis 26 ans. J'ai créé Tokyo Music en 1994 et je m’occupe de la gestion des stocks et de la communication clients.

Depuis quand es tu vendeur ?

Je suis collectionneur depuis les années 80, j'achetais donc déjà des disques bien avant de commencer à les vendre. Durant mes recherches d’articles pour ma propre collection, je faisais parfois des trouvailles d’objets rares d’artistes qui ne m’intéressaient pas forcément mais que je négociais contre des articles que je voulais pour moi. Petit à petit, ce passe-temps est devenu mon métier à temps plein.

Raconte nous une anecdote de vendeurs

Nous avons parfois des musiciens célèbres qui achètent des articles dans notre magasin. Le top a été quand j'ai reçu un email du manager de David Bowie depuis New York. Il m’annonçait que la star en personne avait vu dans notre catalogue un kit promotionnel de sa tournée japonaise datant de 1973 et qu’il désirait l’acheter. Nous avions prévu de le vendre aux enchères, mais bien entendu, je n’ai pas pu dire non à Mr Bowie!

Par ailleurs, il y a quelques années, j'ai reçu un appel d'une maison de disques japonaise. Ils sortaient une série de CDs style « mini 33T » avec couverture cartonnée du groupe Hanoi Rocks, qui se trouve être mon groupe préféré. Ils avaient entendu dire par le fan club du groupe que j'avais de nombreux disques des Hanoi Rocks. La maison de disques avait déjà annoncé la date de sortie du CD, mais n'avait pas en sa possession les disques vinyles d'origine dont ils avaient besoin pour faire l'illustration des nouvelles versions de cette série de CDs. La maison de disques m’a donc commandé les 6 disques japonais. C'est probablement la première fois qu'une maison de disque a dû racheter ses propres disques !



Quel est le genre musical principal de ta boutique?

J'ai commencé mon éducation musicale au Royaume-Uni à la fin des années 70 donc on a commencé la boutique avec des groupes que je connaissais ou dont j'avais entendu parler depuis cette époque. On vendait surtout du rock et du metal, du new romantique, de la pop, new wave et du punk en passant par la pop britannique. Mais bien sûr, nous avons aussi beaucoup de versions anciennes, et tous les grands comme les Rolling Stones, Led Zeppelin, Pink Floyd et Les Beatles. Et comme j’aime beaucoup les souvenirs, nous vendons également des affiches, des posters, des livres de tournées japonaises, des dépliants, etc., et des formats moins courants tels que les disques laser et les cassettes. En fait, nous achetons tout ce qui pourrait être d'intérêt pour les collectionneurs et les amateurs de musique.

Et toi, quel est ton genre de musique préféré?

Je suis un grand fan de guitare rock and roll et de glam rock des années 80. J’adore les groupes comme New York Dolls, Hanoi Rocks, Iggy & The Stooges et The Dogs D’Amour.
Mais désormais, j'écoute toutes sortes de musiques, tout ce qui passe à portée de mon lecteur CD...

Depuis quand es tu vendeur sur CDandLP?

On vend sur CDandLP depuis 2005. Un de mes clients m'avait recommandé votre site alors je me suis inscrit. J'aime le fait que ce soit très facile de lister les 28 000 articles de mon stock, et que ce soit gratuit. Le traitement des commandes aussi est très simple et rapide. Et bien sûr, l’équipe est toujours très sympathique et serviable (j'espère qu'ils lisent!)

Quel est ton premier vinyle?

Mon premier album a été Prince Charming d'Adam And The Ants, que j'ai acheté à la fête de l’école que je fréquentais. Je pense qu’il a dû couter environ 5 centimes !

Quels sont tes 3 titres coup de coeur de ton catalogue?

C’est tellement compliqué de choisir des articles préférés - mais on a plusieurs versions d’un magnifique album des Manic Street Preachers intitulé «La Sainte Bible ». C’est mon album préféré depuis sa sortie en 1994, même si c’est un album très très sombre et globalement hyper triste. C'est tellement puissant, mais quasiment unique. A cette époque, les Manics étaient radicalement différents du groupe qu'ils sont devenus, c’est à dire beaucoup plus diffusables sur les ondes radio…

Le disque dont tu es fier ? Le plus précieux pour toi?

Après avoir acheté et vendu pendant si longtemps, j’ai appris que quand il s’agit de son travail il ne faut pas s’attacher trop aux objets. Quand je suis arrivé au Japon en 1993, il a fallu que je vende toute ma collection pour payer le voyage, et ça je l’ai toujours regretté. Il n'y avait rien de très rare, mais tous les disques avaient un sens ou une histoire pour moi - et de nombreux disques avaient été signés par les artistes eux mêmes après leurs concerts. Avant Internet, c’était compliqué de trouver des disques et c’était super excitant d’acquérir de nouveaux articles pour la collection. De nos jours, s’il vous manque un disque, vous trouvez très vite le moyen de l’obtenir ; ce n’est plus vraiment un réel défi de terminer sa collection.

Peux tu nous dire quel titre tu adores sans oser l’avouer?

Parce que CDandLP est une société française, je choisis Joe Le Taxi de Vanessa Paradis. Ça a été un gros tube donc ce n'est pas vraiment une confession, mais à l’époque j'étais un vrai rocker avec les cheveux longs, la veste en cuir et les bottes de cow-boy alors tous mes potes ont été surpris que je craque pour ce titre !

 
 
 
 
 
Ajouter un commentaire :
Pour ajouter un commentaire, vous devez vous connecter sur votre compte CDandLP.com
 
 

Lancement programme Mint

 

«Un type s'est alors présenté à moi en me disant qu'il avait en projet l’ouverture d’un magasin de disques»

 

Les pochettes complètes.

 

Gagnez des bons d'achat pour notre 17ème anniversaire!

 

«Je suis satisfait d’avoir choisi ce métier, cette liberté»

 

La liste de recherche CDandLP