Sélectionnez un champ de recherche :  Sélectionnez un format : 

 
 
Retour à tous les posts du blog
 
 

« J’écoute les musiques qui me touchent. Si un titre ne me procure pas d’émotion, je coupe le son… »

A l’occasion de notre 4ème Vente Flash avec la boutique Recordsale, basée à Berlin, nous vous proposons une interview exclusive avec Mathias Gordon, son dirigeant.

N’attendez pas, c’est maintenant jusqu’au dimanche 18 mars seulement!

En prime cette année et comme nous allons le faire prochainement avec d'autres vendeurs, nous vous proposons une interview exclusive de Mathias Gordon son dirigeant.

Mathias Gordon


Une interview avec Mathias Gordon (Recordsale)



Mathias, on veut en savoir plus sur toi !
Quel rôle as-tu chez Recordsale?

Je suis le fondateur. En 2003, je me suis fait la réflexion qu’il n’y avait pas encore de véritable boutique en ligne pour les vinyles. J’ai pensé que ce serait une bonne idée d’en créer une. Je me suis donc attelé à cette tâche de manière très terre à terre. Au début, je faisais tout moi-même. C’est seulement 6 ans après la création que j’ai commencé à imprimer mes premières cartes de visites, je n’avais pas le temps pour ce genre de broutilles…



Qu’est-ce qui t’a incité à travailler dans le monde de la musique, comment tout ça a commencé ?
J’ai ouvert mon premier night club en 1992, je m’occupais de l’organisation des concerts, j’étais le premier et le dernier à danser sur la piste…



Parle nous de ton passé musical…
J’ai voulu commencer à devenir musicien à l’âge de 43 ans, mais à mon avis c’était un peu trop tard… quand je commence à jouer, même mes enfants me supplient d’arrêter !



Concernant ton équipe, vous êtes combien ?
On est 57 accros au vinyle. Dans l’équipe tout le monde fait ce qu’il sait faire de mieux, on travaille tous selon nos différents rythmes de vie, on est une entreprise assez flexible…






Tu avais un magasin physique, raconte-nous :
On a eu 2 magasins physiques qu’on a ouverts en 2004 et 2006 dans Berlin centre, mais on a finalement transformé tout ça en magasin en ligne. Pour 2019, on a le projet d’ouvrir une boutique dans Berlin Wedding, c’est un immense marché couvert, comme un marché aux puces, dans le nouveau quartier en vogue, en plein centre de Berlin.



Quel est l’article le plus cher que tu aies vendu au cours de ta carrière de vendeur ?
En fait, on est vraiment des spécialistes des petits prix donc on vend peu d’articles très chers. Le seul article vraiment collector qu’on avait dans notre stock, c’était l’original du Greek Prog Band “4th Level of Existence”, et c’est un collectionneur Russe qui l’a acheté pour 4000 Euros.



C’est quoi la spécialité de la boutique Recordsale ?
Le vinyle !



Qu’est-ce que tu penses du retour du Vinyle ?
Le retour du vinyle ? Ca sous-entendrait qu’il serait parti à un moment donné ?!... Moi je n’ai jamais considéré que le vinyle était mort, donc pourquoi parler de « retour » ?



Quel est ton style de musique préféré ?
J’écoute les musiques qui me touchent. Si un titre ne me procure pas d’émotion, je coupe le son…



Tu es vendeur expérimenté, aurais-tu quelques recommandations à proposer aux nouveaux qui voudraient se lancer ? C’est quoi être vendeur de disques en 2018 ?
Il y a tellement de styles différents de vendeurs de disques. Tellement de façons de s’y prendre... Si tu veux te lancer et que t’aimes jouer en équipe, viens nous rejoindre chez Recordsale ☺




Et CDANDLP dans tout ça :



Qu’est-ce qui t’a motivé à essayer avec nous ?
Mon comptable vendait un peu de disques sur internet. Il m’a dit que ça valait le coup d’essayer.



Qu’est-ce que tu préfères chez CDandLP?
On sent qu’il y a des vraies personnes derrière.



Quel type de clientèle tu as atteint grâce à notre plateforme ?
Le Japon et la France !




Merci à toi Mathias!



















 
 
 
 
 
Bonjour ,

Interview intéressante .

Traduite , elle l'aurait été encore plus ;)
Bonjour !

Nous avons mis en ligne les traductions :)
Merci
Excelente
 
 
 
Ajouter un commentaire :
Pour ajouter un commentaire, vous devez vous connecter sur votre compte CDandLP.com
 
 
 
 

Vrai ou faux : toutes les idées reçues sur CDandLP !

 

« J’aime l’idée que quelque part dans le monde, quelqu’un aimera ma musique... »

 

Fête de la musique et playlist de l'été

 

Johnny Hallyday, un anniversaire à fêter !

 

L'équipe CDandLP : premiers vinyles et guilty songs

 

« En 1979, un voyage à Londres va changer ma vie, j’ai seize ans et je prends le mouvement Punk en pleine figure »